:
:
  • Grimoire
  • >
  • Chapitre 1 – Terredia, la terre des Dieux
  • >
  • 4ème partie - Le déchirement

Grimoire

Abasourdis, bouleversés par la perte simultanée de leurs deux frères, les Dieux entreprirent lentement de reconstruire Terredia. Ils aidèrent la nature à se reconstituer et lentement les paysages reprirent forme. Les plantes étaient toujours parcourues par la vitalité diluée de leur Dieu sacrifié, mais plus faiblement.

Des créatures avaient survécu et même si la diversité des espèces était moindre, les territoires se repeuplaient. Traumatisées, quelques races humanoïdes avaient également réussi à traverser le cataclysme. Les Dieux furent particulièrement attentionnés envers ces êtres miraculés, afin de leur redonner confiance en eux et leurs créateurs, car ils savaient leur foi gravement ébranlée.

C’était un fait. Si les séquelles physiques étaient immenses et défiguraient la terre entière, le monde spirituel souffrait de blessures plus graves encore. Les Dieux connaissaient la vérité et la culpabilité les rongeaient. Quant aux peuples de Terredia, ils étaient plongés dans un profond désarroi. La plupart priaient leur Dieu avec plus de ferveur encore, mais beaucoup se mirent à douter. Nombreuses furent les rumeurs qui se propagèrent concernant les Dieux, leurs fautes et leurs abus de pouvoir. Sans connaître réellement la vérité, on n’hésitait plus à remettre en cause leur légitimité. On parlait du Vrai Dieu, du Dieu de Raison, qui avait remis en cause leur autorité et avait tenté de transmettre la vérité aux hommes. On racontait qu’il avait été déchu pour cela. On rédigeait des écrits le concernant, qui circulèrent de monastères en monastères, puis de villages en villages et bientôt de communautés en communautés. Le Dieu des Foyers oublié fut rebaptisé et faisait désormais l’objet d’un culte. « Omtorn » était son nom.

Dès lors, les Dieux de la vallée d’Orion furent confrontés à un groupe de rebelles qui contestait officiellement leur hiérarchie et revendiquait Terredia comme leur terre promise. Ce n’était qu’une minorité, mais les Dieux reconnurent ici la marque de leur frère devenu fou et de la promesse qu'il leur fit avant d’être anéanti.
En outre, les peuples qui eux, vénéraient encore les Dieux véritables, ne s’entendaient plus. Le message originel avait été perdu et tous considéraient que leur croyance se dressait contre celle des autres, au lieu de les unir. Les clans se regroupaient par race, puis furent soudés par une religion. Chaque camp ainsi constitué voulait imposer son idéologie aux autres. C’est ainsi que la guerre éclata !

Une fois le conflit généralisé, il se propagea rapidement sur chaque parcelle de Terredia. Les batailles se succédèrent et la guerre raciale se transforma rapidement en conquêtes de territoires. Dans ce chaos organisé, les fidèles à Omtorn trouvèrent le terreau idéal pour croître et se développer. Ils mirent au point une magie noire puissante, et leurs rangs comptèrent bientôt de puissants sorciers qui rivalisèrent avec les meilleurs magiciens des clans en place. Pourtant les fidèles d’Omtorn se gardèrent bien de trop attirer l’attention sur eux, pour ne point être la cible d’une alliance des clans. Leurs intentions étaient ailleurs. Une chose était certaine, les esprits démoniaques défiaient les esprits saints, selon la volonté d’Omtorn, le Dieu déchu.